Quel objectif utilise un photographe de mariage ?

21 juin 2021

Chaque photographe de mariage travaille différemment, certains en argentique, les autres en numérique. Avant de vous présenter mon matériel je précise qu’une belle photo naît du savoir faire du photographe et non de l’appareil le plus cher de la planète. Je vais donc vous montrer mes différents appareils et objectifs au fil des années.

2007, mes débuts en tant que photographe de mariage

Rien qu’en écrivant ce titre, j’ai pris un coup de vieux ! Oui, c’était en 2007 que j’ai photographié mon premier mariage, pour un couple d’amis à L’Hôpital, en Moselle. A cette époque, j’utilisais un Nikon D200 avec un 18-140mm avec une ouverture de f/3,5-5,6 autant dire un trou noir, trop long ! 18-140mm est une amplitude beaucoup trop longue même s’il y a pire. En termes simples, sur un zoom, il vaut mieux utiliser un 24-70mm qu’un 18-270mm. Et ce qui en découle, il vaut mieux une ouverture constante basse, par exemple f/2,8 qu’une ouverture variable f/3,5-5,6.

Ca devient technique mais cet article concerne les photographes de mariage en devenir. Si vous êtes un couple de futurs mariés et vous lisez cet article je vous conseille plutôt de cliquer sur le bouton ci-dessous !

2011, Passage chez Canon

C’est au salon de la Photo à Paris que je suis tombé amoureux du rendu du 5D Mark 2 et comme sur le salon il y avait 20% sur chaque article j’ai acheté le boitier 5D,un 24-70mm f/2.8 et un 70-200 f/2.8. Autant vous dire que malgré les 20% j’ai déboursé une sacrée somme. J’ai alors fait évoluer mon activité de photographe de mariage vers le studio photo. Puis j’ai été embauché au studio Photo Lehwalter à Creutzwald. Nous travaillions avec un 5D et un 24-105mm f/2.8.

photographe de mariage canon

2014, retour chez Nikon

En quittant le studio, j’ai vendu mon 5D, le 24/70, le 70,/200 et mon 50mm f/1,8 fixe qui était mon objectif préféré. J’ai pris le Nikon D7200, un moyen format avec lequel j’ai fait trois saisons. Le but était de retourner vers l’APS-C mais plus tard j’ai acheté un D750 plein format en kit avec un 24-120mm. Le zoom était très polyvalent et son ouverture constante à f/4 le rendait assez lumineux malgré son amplitude. J’avais également un 17-70mm SIGMA f/2,8 que j’ai gardé pour mon Photo Booth. Je n’ai pas gardé très longtemps ce boitier car j’ai décidé en 2020 de changer ma manière de travailler et suite à des workshop de grands photographes j’ai complètement basculé.

photographe de mariage Nikon
NICOW MAIL

Recevez mes emails privés

Je partage chaque dimanche mes meilleurs conseils pour réussir votre mariage

I <3 Fujifilm

En 2011 j’avais déjà adoré l’expérience Fuji en partant en voyage avec un Fuji X100. Les menus étaient compliqués, la mise au point pas toujours précise mais le rendu des couleurs était sublime. Il y avait une douceur dans les photos qui m’avaient marqué il y a 10 ans. Nous voilà en 2020, en plein confinement, peu de travail à l’horizon, il était temps de me former bien plus précisément. Certes j’ai appris au studio photo et lors de mes années d’expérience mais jamais autant qu’avec les workshop et livres de grands photographes renommés aux USA. Je décide donc de passer mon matériel professionnel chez Fuji et de travailler uniquement avec des objectifs fixes. Je vous ai dit précédemment que j’avais adoré le 50mm de chez Canon.

avant-après
Mes photos avant / Mes photos maintenant

Bye bye les reflex, bienvenue aux hybrides

Il faut vivre avec son temps et si certains ne jurent que par leur 5D et leur 70/200 f/2,8 je travaille désormais avec deux boitiers hybrides Fuji. Un XT3 et un XT4. Sur le XT3 j’ai 95% du temps un 23mm f/1,4, le piqué et l’ouverture sont juste dingues ! Et sur le XT4 j’ai mon nouveau chouchou, le 56mm f/1,2. Le rendu des couleurs, des noirs et blancs, la douceur de ces ouvertures et de ces boitiers apportent à un bon photographe de mariage un outil exceptionnel. Le fait d’avoir des objectifs fixes vous force à exercer vos cadrages, votre composition, votre œil.

De nombreux photographes de mariage ne jurent que par Sony maintenant et je peux le comprendre, le piqué et l’ouverture de leurs objectifs sont incroyables. Mais je resterai fidèle à Fuji qui a fait passer mon travail dans une autre dimension. Si vous souhaitez plus de conseils personnalisé sur la manière de gérer votre business de photographe de mariage cliquez sur le bouton ci dessous 😉

PARTAGEZ CETTE HISTOIRE
COMMENTAIRES
AGRANDIR
AJOUTER UN COMMENTAIRE

>